fr_FR
À propos de KnowesiaContact

Blog

Aide au diagnostic : une aide dans un secteur qui évolue en permanence

Le secteur de la santé, comme bien d’autres secteurs, est au cœur de réformes dans un système en constante mutation. Cela possède un impact qui perturbe les organisations et les modes de prises en charge.
D’autre part, les établissements de santé sont confrontés à des évolutions d’ordre technologiques, sociétales, humains, politiques et doivent s’adapter sans cesse.
Les métiers sont donc impactés et doivent trouver le moyen de maintenir le respect des procédures en fonction des changements, tout en gardant une cohérence dans leur organisation.

Des rapports ministériels se sont alors penchés sur la question, mettant en avant certaines problématiques actuelles dans le métier de la santé : “Les prises de positions, les réflexions sont diverses et parfois paradoxales, allant d’un souci réel de reconnaissance à une vision très étriquée des champs ou domaines d’interventions, de décisions et de responsabilités concernant les différentes filières soignantes et en particulier les infirmières.” Source CNI

Faire évoluer les périmètres et méthodologies métiers dans le domaine de la santé, mettre en place des outils adaptables pour maintenir l’organisation est devenue une nécessité.

L’utilité d’une aide au diagnostic

Une équipe médicale a un rôle qui est d’une grande importance et dont nous ne pourrions nous passer.
Leurs fonctions et compétences médicales passent aujourd’hui par des modules de formations et nécessitent l’utilisation de supports métiers. Parmi ces nombreuses fonctions, le cadre de santé doit offrir le bon discours et un comportement de décideur, manager tout en sachant véhiculer des valeurs et des principes. Le médecin a une mission de décideur qui ne lui laisse parfois, aucun droit à l’erreur.

Les métiers de l’assistance médicale ont un devoir qui est important et, n’ont aucune marge de manœuvre selon les pathologies avec parfois peu de temps pour effectuer un diagnostic.

aide au diagnosticAvoir à disposition un outil d’aide au diagnostic s’avère très efficace. Il permet de traiter une multitude de données pour sélectionner les plus pertinentes et générer un diagnostic. Le diagnostic s’établit en fonction des choix et critères préalablement saisis par le professionnel de santé et lui permet d’étudier plusieurs hypothèses ou de parvenir à un résultat qui lui semble être le plus pertinent.

Il peut contenir certains modules de formations permettant de se perfectionner et/ou de se former à certaines méthodes et procédures. Également, il met à disposition des documentations pour accéder à un ensemble d’informations de façon intelligente et personnalisée pour ne pas avoir à chercher dans de nombreuses données.

Initier un projet d’aide au diagnostic

Impliquer les équipes

Initier un projet de gestion des connaissances au sein d’une équipe de santé peut être très formateur. À travers l’élaboration de projets collectifs, les cadres pourront solliciter les équipes afin qu’elles s’engagent et enrichissent un outil qu’ils utiliseront. Pour que la création d’un tel outil soit un succès le projet devra être mobilisateur au sein du service.
Les collaborateurs peuvent participer et s’impliquer de différentes façons et avoir des rôles bien précis (par groupes ou par équipes).
Vécu, conçu et mis en oeuvre par les différents collaborateurs, il sera facilement accepté et apprécié.

Valoriser les ressources humaines dans un tel projet doit alors :

  • Faire coexister la notion d’individualité et celle de collectif,
  • Partager les informations liées aux protocoles et procédures,
  • Permettre d’observer et d’être à l’écoute des participants au projet pour identifier des éventuelles problématiques,
  • Reconnaître les compétences de chaque métier,
  • Donner de l’autonomie et une capacité de décision (tout en gardant la décision finale),
  • Faciliter le dialogue entre les membres du corps médical et soignant.

Les responsables dirigeants et décisionnaires au projet doivent mesurer la charge de travail, veille à sa bonne répartition et contrôler le bon déroulement du projet.

Traiter les connaissances et le savoir-faire

Un outil d’aide au diagnostic doit pouvoir répertorier toutes les données liées aux diagnostics, procédures, modes opératoires et pathologies. Le domaine médical étant un secteur vaste et riche en informations, cela pourra être fastidieux.
Pour faciliter cette tâche, il sera possible de connecter l’outil d’aide au diagnostic à une base de données contenant déjà les principales informations.

industrialiser la connaissanceLes connexions entre les différentes pathologies et symptômes pour effectuer le diagnostic devront êtres testées et évaluées par des groupes tests afin de valider la pertinence de l’outil.

Il sera bénéfique de travailler de façon collaborative et de mettre l’outil à disposition durant sa phase de création afin que les différents collaborateurs puissent émettre des suggestions et commentaires.
Enfin, je pense que l’enrichissement de l’outil doit se faire continuellement pour pouvoir le faire évoluer avec l’environnement médical. Il devra donc permettre à ses utilisateurs :

  • d’ajouter et modifier du contenu,
  • d’émettre des commentaires et suggestions lors de l’utilisation de l’outil,
  • créer des liens entre les fiches ou vers des pages Internet,
  • créer et actualiser des modules de formations,
  • éditer des fiches conseils en vue de les consulter, partager, imprimer.

et bien d’autres possibilités encore.
Pour conclure, l’outil d’aide au diagnostic est un outil très efficace pouvant contenir les données qui vous sembleront pertinentes. Il peut s’adapter en fonction de votre environnement et de vos besoins. Créer un tel outil représente un projet avec une mise en place qui nécessite une bonne organisation, mais une fois mis en place, il peut rendre une équipe bien plus productive en lui faisant gagner du temps.

Vos réactions