fr_FR
À propos de KnowesiaContact

Blog

Faire les bons choix numériques pour intégrer la transformation

modéliser ses processusLes enjeux ont été pleinement intégrés par une grande majorité des entreprises. Les bouleversements provoqués par la transformation numérique affectent les organisations à tous les niveaux et fait du système d’information, un grand sac de nœuds. Transition mal engagée, non engagée, ou en cours de réalisation, les choix technologiques sont une véritable bataille dans cette guerre numérique. La course à la performance n’est pas si simple quand il s’agit de s’équiper pour répondre aux exigences du secteur.

Il s’agit alors de comprendre :

  • Où sont les opportunités numériques et digitales d’aujourd’hui ?
  • Comment ne pas faire fausse route dans cette course à la performance ?
  • Quelles sont les limites et les contraintes face aux différents choix possibles ?

Voici quelques conseils.

S’adapter aux usages

La transformation numérique est une opportunité et un défi pour les entreprises.

En 2017, il y aura 5 milliards de smartphones dans le monde. Autant dire que la mobilité ne cesse d’augmenter, en prenant le pas sur les autres dispositifs dans beaucoup de nos pratiques, notamment :

  • La prise d’informations,
  • L’achat et la vente,
  • La communication,
  • La pratique de nos métiers.

Avec cet engouement plus que confirmé pour la mobilité numérique, nous aurons une forte augmentation des données générées.

Le big data représentent actuellement 90% des données mondiales selon l’éditeur Saleforce. Nous devons nous attendre à beaucoup plus de création et de partage d’informations. Il est primordiale pour les entreprises de se préparer à analyser une masse importante de données.

L’essor des technologies disruptives

Aujourd’hui, il existe un décalage d’adoption des différentes technologies telles que le Cloud, l’impression 3D et les objets connectés, entre les entreprises et les particuliers. Ce sont tout de même des technologies « émergentes » qui visent à entrer dans nos quotidiens.

D’ici 2025, ces technologies disruptives représenteront 1000 milliards d’euros en création de valeur, en France. C’est un potentiel énorme et une prédiction faite par les entreprises digitales permettant l’appropriation prévisionnelle de ces technologies pour prévenir la transition.

Enfin, ce qui freine la transformation numérique et l’intégration complète des nouvelles technologies est notamment :

  • les difficultés organisationnelles,
  • le manque d’implication des dirigeants et décideurs,
  • l’aspect financier (marges, budget…),
  • la gouvernance et les compétences adéquates.

Le BPM (Business Process Management) pour accompagner la transition

L’intégration de nouvelles technologies et de nouveaux logiciels changent les processus.

La peur du changement est un obstacle et un frein communément rencontré et c’est pourquoi la transformation numérique est si difficile à introduire.

Le business process management permet de modéliser les processus, de les intégrer et de les faire évoluer dans cette transformation. Une fois formalisés, les processus guident les collaborateurs pour ne pas connaître la baisse de productivité et assimiler plus facilement les changements.

Grâce à ce type de logiciel la conduite du changement est plus simple grâce à l’usage de techniques actuelles telles que :

  • La communication multicanal qui permet une meilleure implication, compréhension et intégration au projet de tous les employés.
  • La co-création et la collaboration qui provoquent l’acceptation du changement et une mise en pratique plus rapide.
  • Le Cloud apportant plus de flexibilité au projet dans sa réalisation, son suivi et sa mise en service.

Knowesia est une plateforme de digitalisation accélérée des procédures métiers et clients. Reconnue « Cool Vendor » par Gartner dans la catégorie BPM, il possède une interface « user friendly » dont les fonctionnalités uniques pour ce type de logiciel, le rend accessible à tout acteur en entreprise.

Il est alors plus simple d’introduire la transformation numérique et d’accompagner les employés.

Vos réactions